Gaëlle Georges

Gaëlle Georges :

Jeune écrivaine de 24 ans. Née à Lunéville (54).

Gaëlle ne renonce jamais à ses objectifs ; "Nous contons pour les petits et les grands" vient s'inscrire dans ses autres écrits, cependant bien différents...

Bibliographie : 

- LE VOLEUR DE VIES

-  ON A ROUGIE LA LUNE A COUPS DE CIGARETTES SANS FILTRES 

Chris Litique

 Christelle ZUCCA - LITIQUE née en 1970 a grandi en Isère,

Conseillière en Patrimoine,

Présidente de l'association Bouquet de FemmeS,

Ecrivaine,

Soignante,

Au parcours littéraire atypique, elle s'essaye à l'écriture dès son plus  jeune âge. Préférant se consacrer à des études plus pragmatiques et à sa vie de famille, il vaudra attendre 2002 pour que Chris achève son premier roman : 

Une vie, une femme, un amour. (non publié à ce jour)

Dans la foulée, elle écrira :

Crime de Sang

Témoin Innocent

Coeur à Blanc, recueil de 50 poèmes et chansons.

 Les mousquetaires de la Féminité, 

Je vous laisse oeuvrer

Chris LITIQUE

14 mai 2015

 

Je vous laisse œuvrer

Sur le chant d'une Mer agitée,

Sous le ciel pourpre d'une nuit tombée.

Je vous laisse œuvrer...

Non pas ! Pour vous voir vous esquiver...

Là ! Où, seul Hypnos aurait accès à vos pensées.

Je vous laisse œuvrer...

En semi-liberté, en accord magnétique,

En divine intensité...

 

Ne me croyez pas timide,

Dans la douceur chaude et câline,

Je sais me montrer féline...

Pourvu que mon Âme vous reconnaisse...

Le droit à la divine caresse. 

De symphonie en mélodie,

Couverte du drapé de la vertu,

Vénus donne la réplique,

À ce cœur posé à nu 

Dont seul Cupidon s'abreuve 

De son humeur pourprine. 

À quelle déclinaison taquine 

Chante le flux de la douce sanguine

Qu'il tente une fois de plus,

De décocher et viser....

Où se posera-t-elle la capricieuse ?

Aura-t-il simplement appris à viser ? 

 

Ce charmeur d'opérette, ce gougnafier habillé en fillette...

Ah divine déesse ! Que mal vous à pris

De confier ainsi, tendresse et romance,

À cet oiseau sans errance...

 

Je vous laisse œuvrer

Sur le chant d'une Mer agitée,

Sous le ciel pourpre d'une nuit tombée.

Je vous laisse œuvrer...

Non pas ! Pour vous voir vous esquiver...

Là ! Où, seul Hypnos aurait accès à vos pensées.

Je vous laisse œuvrer 

En semi-liberté, en accord magnétique,

En divine intensité...

 

C'est à flanc de montagne,

Sans filet, sans drapeau...

C'est à fleur de peau 

Que prennent vie ces quelques mots.

En esquisse marine 

En étoile filante 

Leurs voyages commencent sur le lit... du beau 

Si tant est qu'il existe ce pays de l'excellence 

Là où le jour est jour 

Là où la nuit est Amour

De Sapho à Sand où sont mes mères romances 

Elles aussi perdues de cloître en errance.  

Vouées à ce monde en décadence 

 

Je vous laisse œuvrer

Ma tendre aimée...

 

Mon espérance 

Comme un cadeau... doux, étoilé,

Je vous laisse œuvrer 

D'un pas peu assuré

 

Je vous laisse œuvrer

Sur le chant d'une Mer agitée,

Sous le ciel pourpre d'une nuit tombée.

Je vous laisse œuvrer...

Non pas ! Pour vous voir vous esquiver....

Là ! Où, seul Hypnos aurait accès à vos pensées.

Je vous laisse œuvrer 

En semi-liberté, en accord magnétique,

En divine intensité...

 

Ne me voyez pas timide

La louve veille 

Je vous laisse œuvrer....

Et attends....

Que la vie pour une fois s'émerveille....